Mise à jour de Windows 10 (v. 1703) : résumé des nouveautés

Parmi les nouveautés les plus visibles, Paint 3D est incontestablement la star. Il s’agit d’une application entièrement nouvelle, conçue pour manipuler de manière simple des objets 3D. On trouve de nombreux outils, et une application pour Android, iOS et Windows 10 Mobile permettra de scanner les objets pour en créer des structures 3D, que l’on pourra importer.

   

Autre gros morceau, tout ce qui touche à la réalité augmentée. Windows 10 se voulant une plateforme uniforme, y compris pour HoloLens, le système embarque désormais en standard la couche Windows Holographic, qui s’occupe justement de gérer toute cette partie. Parallèlement, cette nouvelle mise à jour devrait s’accompagner au cours des prochains mois d’une nouvelle gamme de casques compatibles, proposés par les partenaires. Les tarifs débuteront à 299 dollars.

Troisième amélioration significative, Windows Ink. Les utilisateurs de tablettes avec stylet vont profiter d’un lot important de nouveaux outils. Ink les rassemble et comprend aussi bien des fonctions d’annotations que la reconnaissance d’écriture. On pourra ainsi utiliser une règle virtuelle pour tracer une ligne, les Notes seront capables d’analyser le contenu pour créer des rappels, Photos a été mis à jour pour permettre les modifications au stylet, des outils permettent de changer rapidement de trait et de couleur, etc.

   

Edge clôt le chapitre des nouveautés les plus importantes avec de très nombreuses améliorations.  On y retrouvera le support des Jump Lists qui avait disparu, la prise en charge de WebRTC 1.0 (Microsoft s’était concentré sur la version 1.1), le support des Web Payments ou encore l’ajout de nouvelles extensions, même si le nombre de ces dernières augmente trop lentement.

Edge intègrera également des améliorations plus significatives. D’une part, le blocage par défaut de Flash, avec la même recette que Chrome chez Google. Le lecteur sera ainsi bloqué sur la plupart des sites, mais une liste blanche des plus importants sera épargnée. Avec le temps, cette liste raccourcira, et le blocage sera donc de plus en plus présent. Une décision parmi d’autres qui fait de 2017 un tournant pour la technologie d’Adobe.

Enfin, et comme abordé l’année dernière, Edge met en place des améliorations notables pour l’autonomie, en réduisant la consommation lors de la lecture de vidéos, ainsi que pour les onglets en arrière-plan. On se rappelle notamment que ce type de nouveauté a donné lieu à une guerre de communication avec Opera, Google et Mozilla ne participant que plus discrètement.

La longue liste des nouveautés diffusées dans les builds pendant six mois

Mais si ces nouveautés ont été mises en avant par Microsoft, ne serait-ce que dans sa conférence de présentation l’automne dernier, l’accumulation des préversions a permis d’ajouter peu à peu de très nombreux ajouts.

On va donc trouver la gestion des thèmes, qui permettront à Microsoft de les proposer pour un bas prix sur le Windows Store. Il ne faut pas s’attendre pour l’instant à de grandes modifications : des couleurs, un fond d’écran, des sons principalement. Le Windows Store va d’ailleurs se mettre à vendre des livres électroniques, distribués sous forme de PDF. Edge a d’ailleurs été modifié pour les prendre en charge, de même que les fichiers ePub sans DRM. Le navigateur aura d’ailleurs un bouton permettant de lire à haute voix les textes.

Le Mode Nuit fait également partie des nouveautés. On le trouve dans les réglages graphiques dans les Paramètres du système. De la même manière que le nouveau Night Shift dans Sierra, il permet de basculer l’écran dans une teinte orangée afin de réduire l’effet de la lumière bleue. On pourra l’activer/désactiver manuellement ou le laisser s’enclencher en suivant les horaires de lever et coucher de soleil. Il est également possible de définir soi-même sa plage horaire et de régler l’intensité de la teinte.

Du neuf également pour le matériel et le menu Démarrer

On trouve en outre toute une série d’apports liés au matériel. Par exemple, une prise en charge largement améliorée des Precision Touchpads, avec la possibilité de paramétrer plus finement les gestes tactiles. La Creators Update apporte également le support du Wi-Fi 802.11ad, et améliore celui des écrans High DPI, qui était (il est vrai) largement perfectible.

On continue avec des améliorations portées sur le menu Démarrer, qui récupère les dossiers d’applications, qu’on ne trouvait jusqu’à présent que dans la version Mobile du système. Le geste est strictement le même : on prend une application pour la lâcher sur une autre, créant un nouveau dossier. Le menu a été légèrement réorganisé, faisant apparaître une fine colonne à gauche pour présenter toutes les fonctions de base : Explorateur, Paramètres, Marche/Arrêt…

Et le reste ?

Citons également, pêle-mêle :

  • Le nouveau Mode Jeu permettant de lisser les performances en empêchant Windows de consommer des ressources,
  • Des améliorations de performances sur la GDI, notamment pour le déplacement et le redimensionnement des fenêtres
  • Un nouveau panneau de partage qui apparaît au centre de l’écran pour les applications compatibles
  • Le mode Compact Overlay qui gère le picture-in-picture à l’échelle du système, le lecteur vidéo intégré et Skype UWP ayant déjà été mis à jour pour en profiter
  • Un nouvel assistant de démarrage pour choisir rapidement les principaux réglages de vie privée
  • Un nouveau Windows Defender
  • La possibilité pour les entreprises de bloquer l’installation de logiciels autres que ceux du Windows Store
  • Dynamic Lock, qui permet d’appairer un appareil mobile en Bluetooth pour ensuite provoquer automatiquement la fermeture de la session si l’on s’éloigne trop longtemps
  • Un contrôle plus précis du processus de mise à jour, qui se veut plus rapide, moins gourmand, et plus respectueux des choix des utilisateurs (beaucoup seront tentés de dire « enfin »)
  • De nouvelles commandes pour Cortana, notamment pour arrêter, verrouiller ou redémarrer le PC, une interface plein écran pour les réponses quand le PC n’est plus utilisé depuis un moment, une meilleure gestion des évènements récurrents, et ainsi de suite

Notez bien qu’il ne s’agit ici que des grandes lignes, pour la version PC.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *